PETE TURNER (1934 - )

PETE TURNER
Adolescent, il se passionne pour la chimie. La photographie l'attire pour le côté magique de l'apparition de l'image. Il suit le premier cours de photographie organisé en 1952 par le Rochester Institute of Photography, développé autour de deux axes fondamentaux: l'expressivité propre aux beaux-arts et le contrôle absolu de la technique. Pendant son service militaire, il sera affecté au laboratoire de photographie couleur de l'armée. Il travaillera ensuite pour des magazines aussi différents que Esquire, Playboy, Time-Life, National Geographic... L'utilisation de la couleur, soutenue par une technique sans faille, est l'ingrédient principal de sa photographie. Les éléments qui apparaissent dans ses photos sont toujours majeurs, stylisés. Ses images se construisent autour du rapprochement de quelques éléments peu nombreux. Il utilise largement la métaphore, l'allégorie, l'emphase et le paradoxe. Avec Jay Maisel, Ernst Haas et Art Kane, il appartient au cercle restreint des maîtres de la couleur.
+ d'infos.. (nouvelle fenêtre)     [ -1 ]    [ +1 ]

Citations

  • La différence entre des couleurs voyantes et un usage voyant des couleurs peut être énorme.
  • En fin de compte, dans tout art, le but, c'est la simplicité. Et arriver à cette simplicité est une des choses les plus difficiles à réaliser. Mais c'est certainement une des choses les plus essentielles.
  • L'œuvre d'un photographe acquiert sa forme et son style par la vision personnelle de l'auteur. Il ne s'agit pas simplement de technique, mais de la façon dont il regarde la vie et le monde qui l'entoure.
  • Qu'ai-je fait de mal? Rien, à mon avis. Je suis constamment surpris de voir le nombre de photographes qui refusent de manipuler la réalité, comme si c'était mal. Changez la réalité! Si vous ne la trouvez pas, inventez-la!
  • Je ne change pas les couleurs simplement pour faire des essais, je fais ce que je peux pour qu'elles travaillent à mon bénéfice.
  • Pendant mon travail, je tente d'abord de photographier mon sujet sous le meilleur des angles. Puis je commence ma recherche. J'examine les couleurs essentielles et je me demande si je peux les améliorer. Si j'ai une idée en tête qui peut se matérialiser en faisant une photo, je la réalise tout de suite. S'il n'est pas possible de modifier la couleur au moment de l'exposition, je photographie sur Kodachrome et je manipule après.
  • Regarder des photographies, tout comme les prendre, peut être un plaisir sensuel et joyeux. Regarder des photos de qualité ne peut qu'accroître ce plaisir.